°~NeO~° Index du Forum
°~NeO~° Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La genèse du monde...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    °~NeO~° Index du Forum -> Hors RPG -> Histoire
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Orcateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Nov 2007
Messages: 7
Race: Orc
Age: 326
Arme: Sa langue

MessagePosté le: Mar 20 Nov - 14:28 (2007)    Sujet du message: La genèse du monde... Répondre en citant

Bonjour amis RPGistes en tous genres, je suis l'Orcateur !
Troubadour de profession j'accompagne de mon banjo et de ma prose les récits les plus épiques des héros comme des ploucs (ça dépend de combien ils me paient...).

Bref ! Aujourd'hui je vais vous conter l'histoire de la naissance du monde tel que nous le connaissons. Ce ne fut pas une mince affaire de mettre à jour la vérité, mais voici la révélation livré par le sérénissime Safran !


**Petite mélodie de banjo**



Tout monde apparaît un jour.

Parfois l’œuvre de ce que les scientifiques appellent le « Big-Bang », parfois créés par un hypothétique Dieu qui ne fait pas toujours très bien son travail, parfois...

Parfois ils sont nés de l’esprit fertile d’un adolescent boutonneux... comme celui qui nous concerne. Je soulignerais même que ce n’est pas n’importe quel garçon acnéique qui en est le créateur, mais
un nerd du nom de Jean-Charles, fan de Francis Cabrel, du Seigneur des anneaux et de Final Fantasy, un enfant de la génération Internet, de la télé réalité et de la méthode Cauet.

Mais commençons par le commencement voulez vous, c’est-à-dire la genèse de ce monde si merveilleux... Un matin où il s’ennuyait ferme, Jean-Charles (que nous appellerons par soucis de simplicité JC ou tout simplement Dieu) partit se promener un peu, histoire de ce dégourdir les jambes et d’éviter les éternelles remontrances de sa mère (je cite : « Ranges ta chaaaaambre ! »).
Evitant donc les foudres de mère de Dieu, il partit en ville où il aperçut au loin de vils mécréants vivant de ses maigres économies (pratique communément appelée « racket »). Ni une ni deux, il s’engouffra dans une boutique qui s’avéra être une boutique d’antiquités au bord de la faillite emplie d’un bric-à-brac sans nom qui aurait causé sans nul doute une crise cardiaque à ses parents.

Son regard s’attardant sur les objets poussiéreux et abîmés, il remarqua un carnet sur lequel on pouvait lire d’étranges runes, dont la dorure était fanée depuis déjà longtemps. JC tendit la main, effleurant le cuir usé dont était fait la reliure, sentant comme une sorte d’électricité parcourir ses doigts. Alors qu’il s’apprêtait à glisser l’étrange cahier sous son sweat-shirt et partir sans demander son reste, un vieillard, aussi âgé que les objets de cette étrange boutique, posa sa main osseuse sur l’épaule de Dieu qui se retourna dans un sursaut de peur (ce qui n’arrangea pas les choses vous pensez bien ! Le vieillard ressemblant à s’y méprendre à l’une de ces momies égyptienne tant son visage était cireux et fripé).


-« Que fais-tu petit ? Tu n’oublierais pas quelque chose comme... payer ?

- Non, non ! Bien sûr que non ! Je... J’enlevais la poussière avec mes vêtements c’est tout... hé hé hé... »

Il retira le vieux bouquin sous le regard cataracté de l’antiquaire.

« Allonge la monnaie gamin… C’est 2000 euros»

2000 euros ! pensa JC qui se demandait comment il allait faire. Mais le destin joua en sa faveur : Le vieil homme trébucha sur son lacet défait. Il se rattrapa sur son étagère en piteux état (elle devait aussi être à vendre) ce qui fit basculer une statuette en ivoire d’un olympien qui poussa un boulet de canon qui roula pour retomber lourdement trouant le parquet. Le sol (aussi vieux que tout le reste) s’effondra sous le poids de l’antiquaire.

**Qu’il prenne ça pour un entraînement ! **

Le sourire aux lèvres, Dieu fila sans demander son reste, emportant avec lui le précieux carnet à 2000 euros !

De retour chez lui (et après avoir été foudroyé par dieu la mère) il se jeta dans son lit où il entreprit d’ouvrir son « présssieux » comme il l’appelait.


A la page 1 il déchiffra cette écriture étrange et mystérieuse…

« Toi qui lis cette page, sois bien heureux car le monde est à toi !
En écrivant tu pourras créer ton monde, l’imagination est ta force, les mots sont ton pouv… »


Le reste était effacé par l’usure et le temps. JC ignora ce délire qui ne devait être autre que la folie d’un prof de français passionné.

Il referma le bouquin et au lieu de se consacrer à ses devoirs il alla hacker un serveur informatique pour jouer à World of Warcraft gratuitement.

Mais une tragédie se produisit : Dieu la mère dans un excès de colère (JC n’avais pas rangé sa chambre) arracha de ses puissants muscles (une maman, ça a de la poigne, surtout quand c’est la mère de dieu !) l’écran et l’unité centrale pour les ranger dans sa cachette secrète (un placard dépotoir).

Ô rage ! Ô désespoir ! On avait enlevé sa raison de vivre à JC ! Son PC !!!!!

Il tournait en rond depuis trois bonnes heures quand il se décida à reprendre son larcin (le livre). Armé d’un crayon il laissa libre cour à son imagination débordante (frôlant avec la folie) pour noircir la multitude de pages blanches (dont le nombre ne réduisait pas comme par magie, c’est pour ça qu’il coûtait aussi cher !)

Ainsi il décrivit un monde totalement loufoque où humains, elfes, nains et autres trolls, gobelins, orques côtoyaient les vampires, et des Mheas (des hybrides humanoïdes animaux comme des minotaures, des loups garous, des hommes cafards…).

Ce monde totalement étrange était baigné par un culte, celui du Safran (contraction de Saint-Francis, mais tout le monde a oublié cette origine). Une taxe en pot de confiture est instaurée pour financer ce culte, et le jour du Safranoël, le premier jour de l’été, on fait une fête célébrée par une course, participants nus dans la rue, complètement tartinés de confiture après lesquels on a lâché une horde d’abeilles.

Dans ce monde la technologie existe, il n’est pas rare de voir un duel de gladiateurs au Colisée interrompu par une sonnerie de portable ! Cependant les armes « modernes » tels les armes à feu et autre taser sont inconnus.
Les gens se déplacent à pieds, sur des montures en tout genres, et par les moyens les plus traditionnels qui soient (sauf le grand Safranpreur qui a une moto 200cc).

Le Safranpreur est le chef de tous les chefs. Il fédère les nombreux clans de ce monde au sein de son palais. Les chefs de clans lui doivent allégeance mais gèrent eux même leur parcelle de territoire alloué par Cabrel IV (le Safranpreur actuel), ce qui crée parfois des dissensions et autres conflits. Ces derniers peuvent être réglés diplomatiquement médiateur ou la plupart du temps à l’ancienne (on se tape sur la gueule !).

Mais quelques lignes ne suffiraient jamais pour décrire les milliers de mots couchés sur les pages infinies du carnet, décrivant presque chaque centimètres carrés d'un monde mystique et enchanté mêlé au monde moderne qui vit naître JC...

Une fois son oeuvre finie, c'est un Dieu mort de fatigue qui rejoignit son lit tout en croisant les doigts pour que Dieu la mère lui rende son PC le lendemain car au moins un ordinateur ne vous cause pas d'ampoules aux mains (il nota intérieurement d'ajouter à son monde le bannissement des stylos bic). Une fois dans les bras de Morphée et ses yeux résolument clos, une lumière s'éleva du cuir fané reliant les pages noircies d'encre. L'ouvrage s'ouvrit comme sous l'action d'un vent invisible, ses pages voletant, ballottant de ci delà jusqu'à s'arracher et tourbillonner, se transformant en une véritable tornade mêlant l'ébène et le marbre, l'encre et le papier...

Une voix s'éleva alors de nulle part, une voix chargée d'une puissance incommensurable... LA voix... et elle énonça les paroles suivantes :


"Toi qui lis cette page, sois bien heureux car le monde est à toi !
En écrivant tu pourras créer ton monde, l’imagination est ta force, les mots sont ton pouvoir !
Tout ce que tu désireras tu l'obtiendras et pour cela il te suffira de coucher tes rêves sur ce papier !
Toi qui a osé utilisé mon pouvoir et suivre ses paroles sacrés, tu hériteras donc de ce monde merveilleux qui naquit de ton imagination fertile !
Soit heureux car aujourd'hui s'élève une aube nouvelle sur un monde nouveau, un monde qui est tien...
Le monde de Neo !"


La tornade s'amplifia soudain, le tumulte du vent couvrant la puissance de LA voix qui s'évanouie comme aspirée par les souffles d’air tourbillonnants qui envahissaient l’espace restreint de la chambre de Dieu, toujours plongé dans un sommeil qui ne pouvait être que magique. Lorsque la tempête assourdissante eut emplie toute la pièce, ne permettant que de discerner des ombres spectrales d’un blanc de neige parmis la brume d’un noir d’encre…

Tout disparu.

Ou plutôt… tout naquit.

C’est ainsi que JC ouvrit les yeux, réveillé par la chaleur des rayons matinaux du soleil levant (au sud selon la volonté de Dieu –« Car le Sud, c’est le soleil ! »-), plongé jusqu’au cou dans les herbes hautes des plaines longeant de Lac Troudo, avec comme unique horizon les monts cailloux au loin, blancs et déchiquetés tels les dents d’un dragon millénaire.

Après s’être pincé une bonne dizaine de fois pour s’assurer qu’il ne rêvait pas, JC fut forcé de constater que son monde était bel et bien devenu réalité. Il se mit alors à tâtonner frénétiquement autour de lui pour réparer sa bêtise et retourner dans son monde mais… il avait disparu.

Evaporé, annihilé, évanoui, parti…

Dieu fut donc forcé de prendre son rôle en main, et il avait du pain sur la planche. Après s’être entraîné à voler, il finit par rejoindre son château céleste, Francfort (contraction du Fort de Francis), d’où il surveille désormais les actions de son peuple, dans l’espoir fébrile qu’un aventurier plein de fougue se lance dans la quête du carnet sacré pour qu’il puisse enfin retourner chez lui…

Et reprendre cette satané partie de World of Warcraft !



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 20 Nov - 14:28 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    °~NeO~° Index du Forum -> Hors RPG -> Histoire Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com