°~NeO~° Index du Forum
°~NeO~° Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Alek Lecter

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    °~NeO~° Index du Forum -> Hors RPG -> Présentation des personnages
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alek
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2007
Messages: 16
Race: Humaine
Age: 16
Arme: Un baton (et son esprit !)
Représentation manga:
Tendance:

MessagePosté le: Jeu 22 Nov - 21:09 (2007)    Sujet du message: Alek Lecter Répondre en citant

Race : Humaine

Nom / prénom : Lecter Alek

Age : 16

Métier et/ou dons : Télékinésiste

Aspect physique :

Frêle et fluette, l'air enfantin, Alek a tout de la jeune fille fragile avec grands yeux bleus emplis de naïveté et sa longue chevelure châtain qui cascade jusqu’à sa taille fine. , sa frange masquant son front haut. Sa peau laiteuse lui donne l’air d’une poupée de porcelaine, peau dépourvue d’une quelconque cicatrice, comme si rien ne l’avait jamais touché ni encore moins blessé.

Elle arbore souvent un air hagard qui, ajouté aux cernes qui ombrent le dessous de ses yeux, lui donne un air légèrement maladif. Malgré tout cela ne gache en rien la beautée de ses traits fins et harmonieux, ainsi que de son sourire mutin qui illumine son visage, lui donnant l'air d'un véritable ange tombé sur terre.


Description mentale :

Joyeuse, bonne vivante et terriblement naïve, il est dur d'imaginer qu'une telle enfant ai pu grandir dans l'enfer d'Alcatreize. En bonne adolescente en pleine crise, elle ne supporte pas l'autorité et ne rêve que d'une chose : se caser. Cette obsession à d'ailleurs fait d'elle quelqu'un d'extrêmement frustrée depuis l'extension de ses pouvoirs étant donné qu'elle ne peut plus avoir de contact physiques avec quiconque.

Malgré ses gamineries et ses caprices de petite fille égoïste, elle n'en reste pas moins quelqu'un d'extrêmement gentil qui ne ferait pas de mal à une mouche (où du moins pas volontairement). Toujours en quête d'amis, elle se fait facilement avoir, croyant sur paroles toutes les fadaises qu'on veut bien lui débiter et elle ne retient jamais rien de ses erreurs, malheureusement pour elle.

Terriblement énergique malgré son incapacité à fermer l'oeil, elle devient rapidement agaçant à force de sautillements mais bien heureusement elle possède aussi ses phases de calme plat qui la rendrait presque inquiétante (même les lapins energizer doivent changer leurs piles !).


Qualités / Défauts :

Gentille, généreuse et énergique.
Obstinée, capricieuse et trop naïve.

Equipement :

Elle est adepte du pourpre et du noir d’ébène, couleurs des tissus dont sont façonnés ses vêtements et son bandeau qui lui enserre son crâne. Elle porte un corset en taffetas rouge sang, par-dessus un justaucorps noir, assorti à une jupe ornée de froufrous lui arrivant juste au dessus des genoux, dévoilant ses jambes revêtues de collants noirs assortis à ses chaussures d’écolière. Pour une raison inconnue elle refuse de retirer ses gants recouvrant intégralement ses bras, bien qu’ils soient en lambeaux.

Elle ne possède pas d’armure et a pour seule arme un long bâton de mage couleur de nuit au bout duquel est serti un rubis étincelant.


Histoire :

Officiellement les enfants d’Alcatreize n’existent pas. Officieusement ils s’y trouvent par centaines, courrant pieds nus sur les dalles de pierre pavant les rues de la ville-prison, et Alek en fait partie. Née de l’union d’un soir entre une voleuse multirécidiviste (ayant d’ailleurs cambriolé 58 fois le palais du Safranpreur ce qui lui valu son aller simple pour la prison fortifiée) et un tueur en série aux tendances cannibales, elle fut élevée par une vieille folle adepte du culte du grand Mister Freeze après que son père ai tué sa mère en découvrant l’enfant, peu de temps après sa naissance. N’ayant jamais vraiment connu ses géniteurs, cette particularité ne la gêna pas le moins du monde, reportant toute son affection sur la vieille qui lui serinait à longueur de journée de ne pas mettre son Dieu en colère sous peine de lapidation divine et autres menaces toutes aussi réjouissantes.

Ainsi grandit Alek, petit fille comme les autres… ou pas ?

Car très jeune, elle développa des dons psychiques effrayants, qui lui attiraient sans cesse les foudres de Mamie Vona (la folle l’ayant recueilli). A trois ans elle faisait déjà voler les couteaux les plus acérés d’un bout à l’autre de la cuisine, manquant d’embrocher un chat. A six ans elle fit s’écrouler les fondations de leur école de fortune sous un coup de colère à cause d’une punition qu’elle jugeait injuste. A 10 ans elle tua sans le vouloir un homme en le projetant contre un mur, le choc lui broyant les os, parce qu’il avait tenté de lui faire les poches. Et enfin à 15 ans…

Plus personne ne pu la toucher.

Loin d’être volontaire, ce phénomène de répulsion était et est toujours principalement dû à un réflexe de protection à la fois physique et psychologique. En effet, lorsque l’on vit avec des meurtriers, la moindre poignée de main peut être fatale.

C’est ainsi que la jeune fille en pleine puberté, et avec comme unique rêve de se trouver un petit ami se retrouva dans l’incapacité de toucher quiconque, limitant ses contacts aux meubles et à la nourriture qu’elle ingurgitait. Bien que cela fit le bonheur de Mamie Vona qui tentait de lui faire comprendre que cela était un moyen plus qu’efficace de rester pure jusqu’au mariage où tout simplement un signe du grand gourou la désignant comme vierge éternelle pour les offices des cérémonies du grand Mister Freeze, Alek ne pouvait pas accepter une telle situation.

Il-fallait-trouver-à-tout-prix-une-solution !!!

C’est ainsi que commencèrent ses fastidieuses recherches afin de déterminer un moyen de pouvoir sauter au coup du magnifique brun au regard de braise qui la dévorait du regard tous les matins quand elle descendait acheter du pain.

Elle essaya tout et n’importe quoi : le vaudou, les portes bonheurs, les incantations des livres trouvés chez les vendeurs à la sauvette mais rien ne marcha. D’ailleurs comment cela aurait-il pu marcher ? Avec une concentration pareille de malfaiteurs, voleurs, tueurs et escrocs en tout genre, seule une camelote pour touriste aurait pu arriver jusqu’à elle. Mais malgré ses multiples échecs, elle n’abandonna pas pour autant.

Si elle ne pouvait pas s’aider elle-même, elle dénicherait quelqu’un qui le pourrait !

Sachant le nombre de mages qui avaient été envoyé à Alcatreize par le Safranpreur durant la dernière répression magique due à l’augmentation fulgurante de la quantité de Rubs sur le marché (qui s’était révélé n’être rien d’autre que de l’argent fictif créé grâce à la magie), elle tenta de retrouver ceux qui pourraient devenir les sauveurs de sa vie sentimentale jusqu’alors inexistante.

Mais Alcatreize restera toujours Alcatreize… même les mages ne valaient pas grand-chose, à la grande déception d’Alek, qui menaçait de sombrer dans un abîme de désespoir.

Pour se rajouter à cela, ses pouvoirs toujours croissants la privaient désormais de sommeil, son cerveau tellement actif qu’il n’en trouvait plus le repos. Fatiguée, exténuée, des cernes de 10 Km sous les yeux, la jeune fille rentra un soir chez elle sans n’avoir encore trouvé de solution quand elle s’aperçu que quelque chose clochait : la vieille folle ne lui avait pas encore hurlé dessus…

Supposant une maladie (bien que la vieille n’eut jamais souffert d’aucuns maux, ne serait que d’un rhume, tellement odieuse qu’elle faisait fuir même les microbes les plus virulents), elle monta quatre à quatre les marches gondolées par l’humidité qui menait jusqu’à la chambre de Mamie Vona et poussa violement la porte, manquant de la faire sortir de ses gonds.

Vide. Aucune trace de la vieille, pas même son fouet favori lui servant à punir Alek lorsqu’elle rentrait à 17h01 au lieu de 17h00…

Désemparée, le regard de la jeune fille fut alors attiré par une lettre sur le sol, une simple feuille de papier sur lequel quelqu’un avait griffonné quelques mots d’une manière presque illisible. Après s’être escrimée à déchiffrer l’horrible écriture, jusqu’à s’abîmer les yeux, elle laissa tomber le papier au sol, abasourdie, sur lequel on pouvait lire :


Bonjour,

Je détiens vôtre grand-mère et si vous tenez à la revoir en vie, apportez moi 10 000 Rubs demain à minuit près de la tour du mur nord.

Signé Quelqu’un qui vous veut du bien


Qui pouvait être assez fou pour enlever Mamie ?! En tout cas le kidnappeur devait maintenant s’en mordre amèrement les doigts ! Alek savoura quelques instants son opportunité de vivre seule sans vieille fanatique sur le dos avant de se résigner : qu’elle aille l’aider où pas, Mémé reviendrait alors… autant aller la chercher, ça éviterait une punition.

Le lendemain à minuit 30, Alek tapait du pied sur le sol, agacée, adossée au mur Nord. Mais que faisait cet imbécile ! Une demi heure de retard ! Elle soupira, pianotant frénétiquement contre les pierres du mur dans un bruit horripilant… puis s’arrêta soudain. Une ombre venait d’apparaître, un paquet sur le dos, soufflant et ahanant comme un bœuf. Lorsque l’arrivant fut plus près, elle remarqua que le paquet n’était autre que Mamie Vona, ligotée et bâillonnée, un véritable saucisson, mais même dans cette position ses yeux lançant des éclairs auraient fait fuir n’importe quel tueur en série multirécidiviste.

L’inconnu jeta la vieille au sol dans un soupir de fatigue et leva des yeux las vers la jeune fille qui n’avait pas osé bouger depuis l’apparition du duo. L’homme portait une longue barbe blanche entremêlée de brindilles, ainsi qu’un étrange chapeau pointu bleu nuit avec une longue robe assortie, tous deux brodés de lunes et d’étoiles d’argent et passablement élimés, comme s’ils portaient les même vêtements depuis des siècles. Alors que les yeux de la jeune fille se reportait sur un étrange bâton que tenait le vieil homme, celui-ci ouvrit la bouche, désignant d’un doigt tremblant la fanatique qui fulminait allongée sur le sol :

-« Reprenez là ! Reprenez cette horreur, je ne vous en demanderai rien ! Elle hurle, elle crie, elle jacasse sans cesse à propos d’un… Freezer ou quelque chose du genre… je ne la supporte plus !

-Euh… et si je refuse ? »

Le silence s’abattit soudain. Apparemment l’homme s’attendait à tout sauf à ça. La bouche entrouverte d’indignation, l’œil torve, il répliqua la voix chargée d’une colère contenue :

-« Je suis Merlu le maître chanteur et je vous ordonne de reprendre cette… vieille loque sectaire butée et totalement folle ! »

Son ton impérieux, bien loin de faire peur à Alek lui aurait donné envie de rire si seulement et n’avait pas réalisé qui se trouvait en face d’elle. Merlu ! Le mage bien connu pour avoir volé et rendu contre rançon un nombre fantasmagorique de formules magiques et autres (après les avoir apprises bien sûr…), et même kidnappé un enfant du nom d'Arthur et l'avoir fait monté sur le siège du Safranpreur, faisant croire à un élu de Dieu pour avoir accès au pouvoir suprème en manipulant l'enfant (ce qui lui valu son séjour définitif pour Alcatreize). Peut-être que lui saurait comment faire pour diminuer ses pouvoirs qui envahissaient de plus en plus sa vie privée !

-« Si vous me donnez ce que je veux je vous en débarrasserai. »

Le mage, intrigué, haussa un sourcil.

-« Et que veux-tu ?

- Un moyen de diminuer mes pouvoirs… ils sont tellement puissants que j’en perd totalement le contrôle ! Si vous m'aidez et que vous me donnez vôtre bâton je vous soulagerai de… ma grand-mère.

- Je ne connais aucun sort de cette nature petite mais… je sais ce qui pourrait t’aider !, il fit une petite pause pendant laquelle il s’humecta les lèvres, jetant un coup d’œil inquiet à Mamie Vona, Reprends là tout de suite et je te dirais tout ce que je sais. Quant à mon bâton... soit, après tout il ne me sert à rien ici... »

C’est ainsi que deux heures plus tard, Alek regagna son foyer, la vieille folle faisant pleuvoir sur elle une pluie d’insulte, l’accusant d’être une fille indigne, perverse et autres (mais nous vous passerons les détails). Malgré tout, un immense sourire ne quittait plus les lèvres de l’adolescente : elle connaissait un moyen ! Oh oui bien sûr ce serait loin d’être facile mais en persévérant elle ne pourrait que réussir car après tout, elle n’avait qu’une chose à faire…

Retrouver un stupide carnet !

Le carnet même dont Dieu s’était servi pour créer le monde, le mystique carnet sacré. Avec lui rien n’était impossible… Peut importe le temps que cela prendrait, elle le trouverait, mais le plus tôt serait le mieux car, à cet âge…

Les hormones ça travaille !


Devenir du personnage, quêtes à venir, but poursuivi... :

Réduire ses pouvoirs afin de pouvoir toucher les gens et ainsi... avoir un petit ami !!! Et pour cela il n'existe qu'une solution : le légendaire carnet sacré qui permit autrefois de créer Neo.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 22 Nov - 21:09 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Brah De Pit
Rôlistes

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2007
Messages: 25
Race: Vampire
Age: 19
Arme: Un Fouet
Représentation manga:
Tendance:

MessagePosté le: Dim 25 Nov - 14:19 (2007)    Sujet du message: Alek Lecter Répondre en citant

Salut belle demoiselle^^
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:28 (2018)    Sujet du message: Alek Lecter

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    °~NeO~° Index du Forum -> Hors RPG -> Présentation des personnages Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com